PERSONNELS TECHNIQUES

adjoint technique : catégorie C


technicien : catégorie B


directeur technique : catégorie A

Technicien pénitentiaire : un métier d'experts en constante évolution

Les personnels techniques de l'Administration Pénitentiaire sont chargés d'une double mission, chacune essentielle à la vie quotidienne des établissements :
D'abord, assurer le fonctionnement et la sécurité technique des établissements, en terme de patrimoine et d'équipement, de gestion quotidienne et de maintenance.
Ensuite, structurer l'insertion professionnelle des détenus à travers des actions de formation et de travail.
Adaptation, technicité, responsabilité : telles sont les qualités dont doivent faire preuve les personnels techniques de l'administration pénitentiaire pour faire face à la diversité des équipements et l'évolution constante des techniques de sécurité pénitentiaire.
Une double mission qui s'adapte en permanence à l'évolution technologique et aux nouvelles dispositions concernant la réinsertion des détenus.

STATUTS

Les personnels techniques sont soumis au statut général de la Fonction publique d'Etat et au statut spécial de l'administration pénitentiaire. Le statut particulier relatif aux personnels techniques a fait l'objet d'une réforme par décret du 2 août 1999.

Echelles de rémunération
(traitement net mensuel primes incluses

1360 euros nets mensuels, primes incluses, pour un adjoint technique 2ème classe 1er échelon, à 3527 euros pour un directeur technique 1ère classe dernier échelon.

Des qualités et des aptitudes

Adaptation, technicité, responsabilité : ces trois mots résument les compétences et les aptitudes des personnels techniques de l’administration pénitentiaire.

Face à la technicité accrue et la diversité des équipements, face aux constantes évolutions des techniques de sécurité pénitentiaire, ces qualités et aptitudes sont essentielles.
Il en est de même en ce qui concerne la formation : la capacité à organiser une alternance entre les secteurs de travail et la formation, ou à évaluer une activité, doit s’exercer au quotidien.
Quel que soit leur domaine d’activité, les personnels techniques doivent démontrer des capacités à programmer, organiser, contrôler des activités complexes et posséder les aptitudes que nécessite l’élaboration des tableaux de bord de gestion.

Des filières d'évolution de carrière

Les corps du personnel technique appartiennent aux trois catégories de la Fonction publique.

Catégorie A :
directeur technique de 2e classe.
directeur technique de 1re classe.
Catégorie B :
technicien.
Catégorie C :
adjoint technique de 2e classe.
adjoint technique de 1re classe.

Des affectations multiples

Les métiers des personnels techniques de l’administration pénitentiaire s’exercent essentiellement dans les services déconcentrés.

L’administration pénitentiaire au 1er avril 2004 compte :

188 établissements (115 maisons d’arrêt, 60 établissements pour peine et 13 centres autonomes de semi-liberté) et 1 établissement public de santé national (EPSN) ;
9 directions régionales ;
la mission d’outre-mer ;
l’École nationale d’administration pénitentiaire ;
le service de l’emploi pénitentiaire.

Conditions d'accès et formation

Les recrutements s’effectuent par spécialités et par voie de concours interne (à l’exception des adjoints techniques) et externe. Les domaines techniques ouverts aux concours de recrutement concernent surtout les industries électriques, mécaniques, du bâtiment et de la restauration collective.
Les adjoints techniques (cat C ) : uniquement par concours externe.

être titulaire d’un CAP ou d’un BEP ou équivalent. Après admission, ils suivent une formation initiale de 5 semaines organisée sur le principe de l'alternance à l'ÉNAP et en établissement.
Les techniciens (cat B )
Deux voies de concours sont organisées : externe et interne.

Le concours externe :
être titulaire du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent.
Le concours interne est proposé aux fonctionnaires et agents de l’État, des collectivités territoriales et des établissements qui en dépendent ainsi qu’aux militaires et aux agents d’organisation internationale intergouvernementale, justifiant de 4 ans de service public effectif au 1er janvier de l’année d’ouverture du concours.
Les directeurs techniques (cat A)
Deux voies de concours sont organisées : externe et interne.

Le concours externe :
être titulaire d’un diplôme de deuxième cycle d’études supérieures ou d’un titre équivalent.
Le concours interne :
Les modalités du concours interne sont les mêmes que pour les techniciens.
Après admission, dans le cadre de leur année de stage, une formation d’adaptation à l’emploi de 9 semaines est prévue . Cette formation est organisée sur le principe de l'alternance (apprentissages théoriques à l’École nationale d’administration pénitentiaire (ÉNAP) localisée à Agen et stages pratiques en établissement). Tout au long de leur carrière et afin de répondre aux besoins du service et à l’évolution constante des métiers du personnel technique, les services déconcentrés de l’administration pénitentiaires et l'ÉNAP proposent des actions de formation continue portant sur le perfectionnement et l’adaptation professionnels, la préparation aux examens et la promotion sociale.

FORCE OUVRIERE, LE SYNDICAT DES PERSONNELS PENITENTIAIRES

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×