CHIFFRES DE L'A.P

188 Etablissements
115 Maisons d'Arrêt
73 Etablissements pour Peine
+4 EPM mis en service en 2007

400 Personnels de DIRECTION
2934 Personnels ADMINISTRATIF
22851 Personnels de SURVEILLANCE
2777 Personnels SPIP
571 Personnels TECHNIQUE
2200 personnels de santé

60 698 détenus au 1 mai 2007

Le nombre de personnes détenues dans les 188 prisons françaises au 1er mai s'élevait à 60698, dont 29% ne sont pas définitivement condamnées, annonce l'administration pénitentiaire.

Ce chiffre, en baisse de 0,1 % par rapport au mois précédent (60.771), est un des plus élevés de l'histoire judiciaire française, alors que s'engage un nouveau mandat présidentiel.

Après une baisse quasi continue entre 1996 et 2001, la population carcérale est repartie à la hausse, jusqu'à environ 2004 où elle a atteint le chiffre de 62.000, avant de redescendre et se stabiliser autour de 60.000.

Les 188 prisons sont en situation de forte surpopulation, puisque la capacité d'accueil globale des établissements est d'un peu plus de 50.000 places. L'administration pénitentiaire ne publie plus depuis juin 2006 les taux d'occupation.

Cette situation inquiète depuis plusieurs années les syndicats de gardiens de prison, les organisations de défense des Droits de l'homme et certaines organisations internationales comme le Conseil de l'Europe, qui estiment que la surpopulation carcérale a des graves conséquences.

Il existe un risque d'implosion dans certains établissements dont le taux d'occupation dépasse les 250%, disent-ils. L'hygiène, les activités et les formations proposées aux détenus sont souvent insuffisantes, voire inexistantes, le nombre de suicides est supérieur à 100 chaque année.

Au 1er mai, le nombre de personnes prévenues - en attente d'un jugement - était de 17.850 pour 42.848 personnes condamnées. Les mineurs détenus étaient 712 au lieu de 746 le 1er avril 2007. Ils représentent 1,2% de la population pénale.

Par ailleurs, 843 personnes bénéficient d'une mesure de placement à l'extérieur, 1.695 d'un régime de semi-liberté (prison la nuit et liberté le jour) et 2.225 d'un placement sous bracelet électronique.

FORCE OUVRIERE, LE SYNDICAT DES PERSONNELS PENITENTIAIRES

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×